5 conseils pour bien prendre vos plats en photo

Vous êtes un cordon bleu exceptionnel ? Un fin gourmet qui aime partager ses coups de cœur ? Voici donc quelques conseils pour réussir vos photos de plats.

Bien s’équiper

Avant de vous lancer dans vos premiers clichés de plats, vérifiez bien votre matériel. Un smartphone ou une tablette suffisent pour ce type de photos, à condition de respecter quelques règles simples. Commencez par nettoyer l’objectif de votre appareil-photo et par vous munir d’un trépied pour une meilleure stabilité.

Plein feu sur la lumière

Parce que pour toute bonne photo, l’éclairage est primordial, vous placerez donc votre plat à proximité d’une source de lumière naturelle, si possible. Sinon, recourez à une petite lampe d’appoint pour éclairer le plat. Mais n’utilisez surtout pas le flash de votre appareil-photo. Pour éviter une lumière trop forte, placez un léger voile de tissu devant votre fenêtre.

Une jolie mise en scène

Pour mettre votre plat en valeur, pensez à utiliser les plus beaux accessoires à votre disposition. Belle vaisselle, jolis couverts, sets de table élégants, serviettes colorées créeront le décor idéal pour votre plat-vedette. Vous pourrez lui joindre quelques-uns des ingrédients qui le composent. Par la mise en scène de ces différents éléments, faites en sorte de donner du volume, du relief à votre composition.

Variez les prises de vue de votre plat

Pour dynamiser les clichés de votre plat, recourrez à divers angles de vue. Prenez votre plat en photo de 3/4, du dessus, d’en bas, en gros plat. Jamais de face car ce type de prise de vue ne permet pas de mettre en valeur le contenu de votre assiette.

N’oubliez surtout pas de soigner votre arrière-plan. Tendez un tissu de couleur ou placez une planche pour masquer tout ce qui pourrait parasiter votre photo. Choisissez des teintes qui feront ressortir votre composition au premier plan.

La dernière touche

Pour améliorer encore vos photos de plat, pensez à les retoucher. Car un léger recadrage peut s’avérer parfois nécessaire. Ou bien il vous faudra retravailler l’intensité des couleurs, leur contraste. Si vous photographiez avec votre smartphone ou tablette, différentes applications sont disponibles. Voilà qui vous permettra de sublimer vos photos de plat et de nous mettre en appétit !

Que photographier par temps de pluie ?

La pluie, ça mouille. Certes, mais au-delà de ce cliché, un temps de pluie c’est aussi l’occasion de prendre des tas de photos originales et esthétiques.

Mais que photographier sous la pluie ?

Qui dit pluie dit nuage

Par temps de pluie, quoi de plus beau qu’un ciel chargé de bons gros nuages. Majestueux et imposants , ils peuvent créer une ambiance très particulière, presque mystérieuse. Alors levez votre nez vers le ciel et shooter les nuages. Par temps d’orage, le spectacle sera encore plus impressionnant. Pour un résultat encore plus marquant, pensez à photographier les cieux en noir et blanc.

N’oubliez pas que les nuages sont vos alliés. En effet ils rendent la lumière plus douce et plus uniforme. Du coup, pas d’ombres disgracieuses comme lorsque l’on prend des photos en plein soleil.

Jouez avec la pluie

Il y  a ceux qui chantent ou dansent sous la pluie et ceux qui la photographient. Voilà comment l’utiliser pour des clichés originaux.

Pour capturez les gouttes de pluie, pensez à utiliser une vitesse d’obturation très rapide. Mais attention choisissez un arrière-plan plutôt sombre et placez-vous de sorte que de la lumière éclaire les goutes de pluie. Sans cela, elles ne ressortiront pas.

Pour vos photos, vous pouvez aussi utiliser les coulures laissées sur les vitres par la pluie. Vous profiterez ainsi de tout un tas d’effets visuels très intéressants, voire poétiques. En faisant la mise au point sur les gouttes coulant sur la vitre, vous obtiendrez presque un tableau abstrait. En réglant votre appareil sur le décor, situé à l’arrière-plan de la vitre, vous créerez une image un peu onirique. Alors à vous de jouer pour créer des images insolites !

Cherchez les plus beaux reflets

Après la pluie, le beau temps mais surtout les flaques d’eau. Et ces dernières sont sources de superbes de clichés, si l’on s’y prend bien.  Promenez-vous le nez rivé au sol pour repérer un bout de paysage urbain ou naturel qui se reflète dans une flaque. Voilà qui pourra donner une toute autre dimension à votre photo.

Observez aussi la belle brillance de l’asphalte ou des pavés après la pluie. Vous en tirerez des images insolites. Sans parler des gouttes qui restent accrochées aux branches, sur les fleurs ou les toiles d’araignée.

Les parapluies sont de sortie

Quand il pleut, vous aurez remarqué que les parapluies envahissent la rue. Voilà alors l’occasion de prendre des photos amusantes de cette foule de parapluies. Mais pour cela, pensez à vous placer un peu en hauteur, en surplomb de cette marée de piétons s’abritant sous leur parapluies.

 

 

 

 

Réussir ses photos d’Halloween

Terrifiante et gourmande, la fête d’Halloween approche à grands pas.

Alors on sort son appareil-photo pour immortaliser les moments les plus effrayants.

Des portraits glaçants

Pour Halloween, tout le monde se déguise et se maquille pour faire peur. On en profite donc pour faire d’effrayantes photos, en mode portraits.N’hésite pas à recourir au gros plan pour bien saisir les nuances des maquillages sophistiqués. Vous pouvez aussi décider de vous focaliser sur le déguisement, dans son entier ou sur un détail vraiment terrifiant. Quand vous photographiez votre sujet, abusez de prises de vue en contre-plongée. Cela lui donnera un aspect encore plus angoissant.

 

Des citrouilles effrayantes

La star d’Halloween, c’est bien sûr la citrouille ! Une fois évidée, on lui sculpte des yeux exorbités et une bouche démesurée.

Mais pour un rendu vraiment terrifiant, pensez à bien les éclairer. N’hésitez pas à mettre plusieurs bougies à l’intérieur. Parce qu’ainsi vous obtiendrez un clair-obscur parfaitement terrifiant. Ensuite placez vos citrouilles dans un décor plutôt sombre. En choisissant bien votre arrière-plan, vous créerez une ambiance inquiétante : des branchages noueux qui se découpent sur la pénombre seront parfaits. Pensez à photographier vos citrouilles  en contre-plongée ou de 3/4 face. Car ainsi vous accentuerez les ombres.

Photographiez au crépuscule

Pour une ambiance encore plus effroyable, il vous est conseillé de prendre vos photos au crépuscule. Les teintes sombres du ciel renforceront l’effet dramatique de vos clichés.

Vous désactiverez bien sûr le flash de votre appareil. Activez les modes portrait ou paysage nocturne afin d’augmenter la sensibilité et le temps d’exposition. Pensez aussi à utiliser un trépied vu que le temps d’ouverture de votre objectif sera plus important. Hors de question de bouger alors stabilisez bien votre appareil-photo. Profitez des dernières lueurs du jour pour prendre quelques clichés de silhouettes en contre-jour. Alternez des photos posées et des photos en mouvement.

La chasse aux bonbons

Quand des enfants se présentent à votre porte pour réclamer des bonbons, n’hésitez pas à les surprendre (pas trop quand même) afin de capter leurs réactions de peur ! Cet effet surprise produira à coup sûr de très belles photos. Évidemment un complice sera nécessaire, ne serait-ce que pour ouvrir la porte pendant que vous vous tenez prêt à déclencher. Soyez vigilants et rapides pour capter l’instant où la lumière de la maison viendra éclairer vos sujets. Pour éviter de bouger, recourez là aussi à un trépied.

Comment prendre des photos de rue ?

Des photos de rue, vraiment ?

Mais oui parce que même en bas de chez vous,  il est possible d’immortaliser des scènes insolites, esthétiques ou humoristiques.

Inutile de partir à l’autre bout du monde. Ouvrez les yeux et parcourez votre quartier, votre ville, de préférence à pied, pour découvrir des scènes de rue incroyables.

La photo de rue, c’est quoi ?

C’est tout simplement une photo prise sur le vif mettant en scène une présence humaine. Attention, si vous photographiez des bâtiments, vous ne faites pas de la photo de rue. Il vous faut une présence humaine dans un espace public.

Les approches du photographe de rue

Alors pour faire de la photo de rue, deux attitudes s’offrent à vous. Vous serez plutôt cueilleur ou plutôt chasseur ?

Le cueilleur va choisir son arrière-plan avant de choisir son sujet. C’est-à-dire qu’il va privilégier le décor. Plusieurs avantages : il peut régler  sa composition au millimètre et pré-régler son appareil-photo. En revanche, il lui faudra se montrer patient pour qu’arrive le moment où une personne finira par entrer dans son champs. Rappelons qu’une présence humaine est indispensable à la photo de rue.

Le chasseur, lui, sera mobile. Toujours en mouvement, il guette le sujet qui ira bien pour son cliché. Il prend ses photos en instantané, sur le vif. Il doit donc se montrer rapide et efficace.

La photo de rue au plus près du sujet

Pour réussir vos photos de rue, il faudra vous approcher au plus près de votre sujet. Car vous capterez ainsi les détails de son visage, de ses vêtements. Du coup, vous risquez de vous faire rejeter par la personne que vous voulez photographier. C’est pour éviter cet inconvénient qu’il vous faudra déclencher très rapidement, avant même que votre sujet ne vous ait repéré. Bien sûr, il ne s’agit pas de voler des images. Alors si vous sentez que la situation de s’y prête pas ou que la personne manifeste son agacement, n’insistez pas et renoncez à votre cliché.

Quelques conseils pour photographier discrètement

Fondez-vous dans le paysage. Restez un long moment au même endroit en prenant des photos de tout et de rien. Ainsi les passants oublieront votre présence et plus personne ne vous remarquera.

Utilisez votre téléphone, plus discret et léger qu’un appareil traditionnel. Évitez de fixer longuement la personne que vous souhaitez photographier.

Si vous débutez en photo de rue, il est conseillé de shooter en noir et blanc. Cela vous évitera de devoir gérer la variable couleur.

Avec tout ça, si vous ne vous devenez pas les Cartier Bresson ou Vivian Maier du XXI siècle, on n’y comprend plus rien !

Photographier les couleurs de l’automne

Photographier l’automne peut paraitre simple tant la nature explose de mille couleurs.

Mais attention, on est parfois déçu par les photos prises en automne. Bizarrement elles ne tiennent pas toujours leur promesse.

Alors voici quelques conseils pour bien photographier le spectacle que nous offre l’automne.

Bien choisir son moment

Pour obtenir de belles photos d’automne, prenez soin de profiter des fameuses Golden Hours pour faire vos clichés. Car c’est en tout début de matinée ou en toute fin d’après-midi que vous disposerez de la meilleure lumière pour photographier les couleurs de l’automne.

En effet les tonalités chaudes de la lumière du soleil à ces heures-là viendront rehausser les couleurs chaudes de la nature en automne.

Photographier par temps couvert

Vraiment par temps couvert ? Et oui car un ciel voilé produira une lumière douce et plus diffuse qui s’accordera parfaitement avec les teintes dorées de l’automne.

Rien de tel pour créer une ambiance romantique et rendre l’impression de fraicheur automnale. Mais attention car ce temps couvert produit une lumière plus froide qui peut entrer en conflit avec les couleurs rouges, jaunes et brunes de l’automne. Alors pour éviter cet écueil, pensez à retravailler la balance des blancs en post-traitement.

Saturer la couleur

C’est sûr, au naturel, les couleurs de l’automne vous en mettent plein les yeux. Alors pour retrouver la puissance de ces teintes sur vos photos, n’hésitez pas à les saturer en post-traitement. En effet, rien de plus simple que d’augmenter leur intensité avant d’enregistrer votre cliché.

Vous pouvez, en outre, équiper l’objectif de votre appareil-photo d’un filtre polarisant. Cet accessoire vous permettra d’éliminer les reflets sur toutes les surfaces. En empêchant la réflexion des couleurs, il permet donc de révéler les vraies couleurs. Grâce à lui, les contrastes seront plus marqués et les couleurs plus soutenues.

Travailler la composition de vos photos

Attention au piège des couleurs automnales ! N’imaginez pas qu’à elles seules elles garantissent une belle photo. Ce n’est pas parce que ces teintes séduisent vos pupilles qu’il faut oublier les règles essentielles de composition d’une bonne photo. Alors ne négligez ni le choix du sujet, ni les contrastes, la lumière, les ombres, la perspective… N’oubliez pas que l’intensité des couleurs automnales ne fait que renforcer la force et la personnalité d’une image. Si à la base votre cliché n’est pas de bonne qualité, les teintes de l’automne n’y pourront rien changer.

Pour bien photographier les couleurs de l’automne, une astuce toute simple : utilisez l’eau. En capturant le reflet des feuillages dorés dans l’eau, vous obtiendrez de très beaux clichés, presque abstraits parfois.

 

 

Un projet pro ou étudiant à présenter ?

Vous planchez depuis des mois, des jours, quelques heures (vraiment ?) sur votre rapport de stage ou votre mémoire de master ? Vous menez depuis des années une vie d’ermite pour donner vie à votre thèse sur la Modélisation numérique pour l’étude des produits minces sous chargements complexes ?

Ou bien vous devez présenter un projet professionnel qui vous tient particulièrement à cœur, décisif pour votre avenir ou celui de votre boite ?

Si c’est le cas, lisez cet article jusqu’au bout.

Un Projet Bien sous tout rapport

Vous n’avez pas compté vos heures pour peaufiner, finaliser votre projet de mémoire ou votre prochaine présentation professionnelle. Tout d’abord, vous avez appliqué les dix règles d’or pour obtenir un plan en béton. Vous avez ensuite rédigé une introduction d’anthologie qui ravira n’importe quel jury. Vous avez utilisé une iconographie de qualité, sans parler des magnifiques infographies qui viennent illustrer votre propos. Du bel ouvrage, en somme.

Alors pourquoi tout gâcher avec une impression classique et banale qui ne mettra pas en valeur votre dur labeur ?

Un projet qui fait bonne impression

Pensez à offrir à votre mémoire ou rapport de stage une impression de qualité car il le mérite à coup sûr. Et pour cela, imprimez-le avec le même soin qu’un livre. Certains modèles vous proposeront une structure et une mise en page idéales pour présenter votre travail sous un angle élégant. Au format de livre ou de livret de présentation, vous obtiendrez un beau rendu alliant esthétique et solidité. Soyez particulièrement attentifs au choix de votre page de couverture. Car c’est elle qui donnera envie au lecteur d’ouvrir votre mémoire ou rapport de stage et de s’y plonger. Dans le cas d’une présentation professionnelle, pensez à bien aérer les pages de votre livret pour une meilleure lisibilité !

Se démarquer pour marquer les esprits

Autre vertu d’un mémoire ou d’un rapport de stage, joliment imprimé au format d’un livre : il se distinguera des centaines d’autres qui s’empilent sur le bureau des profs de jury. Car avant même d’être lu, il attirera l’attention. Il sortira du lot au premier coup d’œil !

Dans le cadre d’une présentation professionnelle, vous ferez certainement votre petit effet si vous distribuez à vos interlocuteurs de jolis livrets de présentation, clairs et bien ficelés. L’aspect esthétique viendra compléter le sérieux et la qualité de votre présentation. En effet, le rendu d’un livret imprimé par un professionnel fera la différence. Voilà qui saura marquer les esprits !

 

 

 

Photos d’identité, la corvée de la rentrée

Vous voilà de retour de vacances, le moral au beau fixe. Jusqu’à ce que vienne le moment tant redouté de la photo d’identité dont on a immanquablement besoin à la rentrée.

Et là,  panique ! Naaaan ! Pitié, pas l’épreuve de la photo d’identité !

Les photos d’identité, ça pique les yeux

Comme vous le savez, il existe des normes très strictes pour les photos  destinées à nos différentes pièces d’identité. Du coup, le résultat n’est généralement pas terrible, ce qui  peut paradoxalement entrainer une douloureuse crise d’identité chez toute personne normalement constituée. Mais qui est donc cet être étrange, mèche plaquée sur le côté, les oreilles bien dégagées, l’œil fixe, limite vitreux, la bouche fermée et crispée pour s’empêcher de sourire ? Vraiment, c’est moi ? Voilà de quoi ébranler la plus solide des confiances en soi  ! Comment s’aimer lorsque vos papiers d’identité affichent une telle photo ?

Photomaton chéri !

Pour se faire tirer le portrait vite fait, bien fait (ou pas), on s’engouffre généralement dans le premier Photomaton venu ! Et là, on a le sentiment de rentrer dans une nouvelle dimension.

Tout d’abord, le réglage du tabouret. Vous le tournez frénétiquement dans un sens puis dans l’autre, ne sachant s’il est en train de monter ou de descendre. Bref, c’est un désastre et il vous faut mobiliser tout votre sang froid et vos neurones pour enfin réussir à caler votre visage à la bonne hauteur, dans l’étrange ovale vert qui apparaît à l’écran.

La voix (généralement féminine) qui résonne dans la cabine vous informe que vous aurez droit à trois essais. Raide et crispé(e), vous tentez laborieusement de varier l’expression de votre visage, tout en respectant les règles en matière de photos d’identité : on ne sourit pas, on se place de face, visage dégagé, de préférence sans lunettes. Vos trois essais sont loin d’être convaincants. Et finalement, le choix n’en est pas vraiment un !  Alors, le moral à zéro, vous optez pour le moins pire… Et vous voila muni(e) de photos moches pour les 10 prochaines années !

Quelques astuces pour réussir vos photos d’identité

Pour paraître à votre avantage sur vos photos d’identité, pensez à soigner votre apparence. Messieurs, rasez-vous de près ou taillez proprement votre barbe ce jour-là. Faites rafraichir votre coupe de cheveux avant de vous faire tirer le portrait. Mesdames, mêmes conseils, à l’exception de la barbe, avec, en plus, une attention particulière à votre maquillage. Optez pour un maquillage naturel (nude) qui rehaussera vos traits.

Sur vos photos d’identité, il vous est interdit d’arborer un large sourire. Alors n’hésitez pas à tricher et souriez avec les yeux. Oui, oui avec les yeux. Entrainez-vous devant votre miroir. Vous constaterez que le seul fait de penser « sourire avec mes yeux » apportera une touche plus lumineuse, plus avenante à votre visage. Un peu de douceur aussi qui viendra contrecarrer l’expression déprimée et désespérée qui est généralement la nôtre sur nos photos d’identité.

Allez hauts les cœurs, cette année vous allez vous aimer, même sur vos photos d’identité !

Comment améliorer vos photos de vacances ?

De retour de vacances, c’est le moment d’améliorer et de retoucher les photos que vous avez prises au fil de l’été.

Une façon agréable de vous replonger dans vos souvenirs de vacances et de les rendre encore plus beaux. Car soyons honnêtes, les clichés ramenés sont parfois décevants… Ce qui est tout à fait normal car vous n’êtes pas forcément un pro de la photo.

Heureusement il existe des solutions pour améliorer vos photos de vacances.

Trier vos photos

Avant d’améliorer vos photos, commencez par les trier. Pris par le tourbillon de vos vacances vous n’avez pas  eu le temps d’effacer les clichés ratés. Ceux qui sont flous, mal cadrés, surexposés ou finalement sans intérêt. Évitez les doublons : ne gardez qu’une seule photo du même endroit. Ne conservez que l’essentiel et le meilleur.

Redresser vos photos penchées

Lorsque nous prenons une photo, nous oublions bien souvent de nous aligner sur la ligne d’horizon. Du coup, on se retrouve avec des clichés « penchés ». Bien sûr, certains monuments comme la Tour de Pise sont devenus célèbres à cause de leur petit air penché mais soyez réalistes : il y a peu de chance que cela se produise pour vos photos penchées.

Ce qu’il ne faut pas faire !

Pour les redresser, vous pouvez recourir  à des logiciels, comme PhotoFiltre par exemple. Remarquez que cette fonctionnalité est également proposée par la plupart des smartphones. Après avoir redressé votre cliché, pensez aussi à le recadrer.

Recadrer vos images

Vos photos vous semblent décevantes ou monotones ? Pas de panique, vous pouvez leur redonner aisément du peps. Il vous suffit de les recadrer selon la  règle des deux tiers qui consiste à placer le sujet principal de votre photo aux deux tiers de l’image. Cela permet à l’œil une meilleure lecture de l’image. Ainsi vous donnez une nouvelle dynamique à votre cliché.

Le recadrage permet aussi d’éliminer certains éléments indésirables, situés sur les bordures de votre photo.  Comme le passant qui entre dans votre champ pendant que vous êtes en train de prendre votre photo. On a tous fait cette expérience : on patiente (parfois très longtemps) pour prendre un monument en photo et juste au moment où on déclenche l’appareil, un quidam surgit dans le champs. Grrr ! Heureusement grâce au recadrage, votre photo sera sauvée !

Améliorer l’exposition

Pour obtenir des photos plus dynamiques, plus percutantes, jouez sur leur luminosité et leur contraste. Les couleurs seront ainsi plus agréables à l’œil, les contrastes plus équilibrés. En général, ces réglages sont pris en charge par le mode automatique de votre appareil-photo. Mais n’hésitez toutefois pas à les retravailler pour améliorer la qualité de vos photos.

Vous réaliserez alors que le mode automatique ne fait pas tout et qu’il vous est possible de retoucher votre cliché pour qu’il soit plus fidèle à la réalité ou conforme à l’interprétation que vous souhaitez en donner. À vous donc de choisir l’intensité des couleurs, la luminosité et le contraste qui vous conviennent.

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à jouer avec vos souvenirs de vacances !

Comment créer mon livre-photo en 5 étapes ?

Envie de créer un album-photo en un temps record ? 

Par manque de patience ou de temps, vous cherchez une solution rapide et efficace pour créer un album-photo ?

C’est promis, en (seulement) 5 courtes étapes, vous allez réussir à fabriquer un très beau livre-photo !

C’est vraiment facile : il vous suffit de suivre ces conseils pour une création express.

ÉTAPE 1

Avant de vous lancer dans la création de votre livre-photo, pensez à créer un fichier pour vos photos. Réunissez-y tous les clichés que vous souhaitez voir figurer dans votre album-photo.

ÉTAPE 2

Dans la page d’accueil de FlexiLivre, cliquez sur le bouton « je crée mon livre-photo ». Choisissez alors un thème, le format qui vous plaît et la couverture adaptée.

ÉTAPE 3

Chargez à présent les photos dans le logiciel de création de votre livre-photo. C’est simple et rapide. Cliquez ensuite sur l’onglet Menu. C’est là que se cache l’outil magique : création automatique. Il va se charger d’insérer automatiquement vos photos dans l’album. Ainsi en seulement 3 étapes, toutes vos photos vont trouver leur place dans votre livre-photo.

ÉTAPE 4

Maintenant il ne vous reste plus qu’à :

  • personnaliser le fond des pages de votre livre-photo,
  • ajouter un cadre à vos images
  • insérer ou modifier le texte ou la légende des photos.

Il vous est également possible de modifier la mise en page de vos images. Vous pourrez ainsi apporter quelques modifications à la façon dont les photos ont été insérées automatiquement lors de l’étape précédente.

Et voilà, votre album-photo est à présent terminé ! Simple et rapide, non ? Il ne vous reste plus qu’à vous relaxer !

ÉTAPE 5

Cliquez sur le bouton « Commander ». Enregistrez-vous en créant votre compte (ou en vous y connectant si vous l’aviez déjà créé). Ainsi vous sauvegardez votre livre-photo. À ce stade, vous allez pouvoir effectuer une dernière vérification de votre album-photo avant de lancer son impression. Attention, soyez attentifs à relever et à modifier tout ce qui ne vous convient pas.

À présent, il ne vous reste plus qu’à finaliser votre commande. Validez votre panier, indiquez vos coordonnées puis procédez au règlement.

En quelques jours seulement, votre superbe album-photo vous sera livré ! Même la livraison peut être express chez FlexiLivre !

Alors lancez-vous ! Grâce à nos (bons) conseils, vous n’avez plus aucune raison d’hésiter. En quelques clics, vous réaliserez très facilement votre livre-photo !

 

En voyage, pourquoi photographier avec son smartphone ?

En voyage, un smartphone suffit pour faire de très belles photos. Voilà une bien bonne nouvelle pour celles et ceux qui veulent voyager léger.

Voici quelques conseils utiles pour shooter comme un pro avec votre smartphone.

Un smartphone nickel

Pour vous assurer de belles photos de voyage, pensez à nettoyer régulièrement l’objectif de votre smartphone. Cela parait évident mais pourtant on le fait trop rarement. Car poussière et traces de doigts gâchent souvent la netteté de l’image. Alors armé d’un chiffon doux, on nettoie l’objectif de son smartphone une fois par jour.

Un smartphone agile

Par sa taille et son format, un smartphone se glisse aisément partout. Plus facile à dégainer qu’un appareil-photo traditionnel, plus facile à ranger dans sa poche ou son sac à dos, plus facile à manipuler ! Il est donc l’accessoire photo le plus adapté pour les backpackers ! Parce qu’il est aisément maniable il vous permettra de faire preuve de davantage de créativité. Un angle de vue original, une scène de rue fugace, un selfie surprenant. Bref des tas de clichés créatifs sont à  portée de smartphone !

Bien choisir l’arrière-plan

Attention, votre smartphone est conçu pour maximiser la profondeur de champs. Il va faire en sorte de capter le plus d’éléments nets possibles au niveau de l’arrière-plan. Alors pour ne pas gâcher vos photos, soyez toujours attentifs à bien choisir vos arrière-plans.

Quelques réglages indispensables

Pour des photos proches de ce que votre œil perçoit, n’oubliez pas d’utiliser le mode HDR pour un meilleur rendu. Ce réglage vous permettra de réussir vos photos même en cas de contrastes violents ou de manque de lumière.

Par ailleurs, bannissez l’utilisation du flash. Sur un smartphone, le flash se révèle bien souvent trop violent et il n’éclairera que le premier plan. Bref vous risquez d’obtenir une photo surexposée, sans aucune profondeur.

Évitez aussi d’utiliser le zoom de votre smartphone car il s’agit d’un zoom numérique. Du coup, vous allez perdre beaucoup en qualité de photo et voir apparaitre des pixels. Un désastre !

Retoucher vos clichés

Pour améliorer les photos prises avec votre smartphone, rien de mieux que de recourir aux différentes applications prévues à cet effet. Elles vous permettront de modifier, améliorer, corriger la luminosité, le contraste et le cadrage de vos clichés. Alors on n’hésite pas à utiliser ces outils. Mais avec modération, bien sûr !